Depuis quelques temps vous avez pu constater que je parle souvent de vin!

Un fois n’est pas coutume, voici une magnifique expérience que j’ai eu la chance de partager avec un ancien ami, qui, à Paris, était mon acolyte pour faire la tournée des très bons restaurants.

Souvent, voire très régulièrement nous allions manger au resto, disons que c’était dans notre intérêt à tous les deux. Moi je travaillais dans un hôtel du 16° en tant que réceptionniste et lui il a (j’utilise le présent car il a toujours j’en suis sûre) de l’or dans les doigts, merveilleux Chef! Donc, nous avions tout intérêt à être à la page des derniers restos parisiens à découvrir ou redécouvrir. Nombre de mes touristes ont d’ailleurs, ceci au passage aimé les bons restos que je leur recommandais.

Oui je l’avoue, nous avons dépensé des sommes astronomiques en bons restos. Mais la facture salée, c’était chacun son tour :-). Nous prenions toujours une bouteille de liquoreux. A l’époque mon palais n’était pas suffisamment développé pour apprécier les vins rouges. Mais ho combien il était expert en liquoreux : Monbazillac, Sauternes, Loupiac, Jurançon.

Pour mon anniversaire il m’avait invité à L’Atelier de Joël Robuchon, ça ne faisait que la deuxième fois que nous y allions. Excusez, nous n’avons pas les mêmes valeurs 🙂 hiiiihiii!!

Même si ça fait longtemps, je me rappelle très bien de cette soirée. Nous sommes arrivés, on nous a installés au bar. Comme à ton habitude et en parfait gentlemen tu m’as laissée choisir le vin.

– Hooo regarde, un Sauternes 1983, mon année de naissance!

(j’étais littéralement en émoi. Première fois que je voyais un vin avec mon année de naissance)

  • On le prend

  • T’es malade, t’as vu le prix?

  • Pas, grave, j’ai envie de te faire plaisir!

Le sommelier  » Vous avez choisi, votre vin ». C’était très drôle de voir sa réaction ainsi que les personnes qui étaient à côté de nous (le service se fait au bar, il n’y avait pas de table intime. La cuisine était au centre et donc tout se faisait par le centre) lorsque mon ami lui dit d’un ton presque désinvolte des gens riches et célèbres  » Nous prendrons le Sauternes 1983″

Le sommelier, nous présente donc LE fameux vin, et le goûte (grrr hey, c’est notre bouteille!), « Mmmm j’ai eu un moment de doute car ça fait tout de même des années qu’il est là à vieillir, mais il est merveilleusement bon, et le petit dépôt au fond de la bouteille  c’est le sucre qui s’est cristallisé. »  Il a magnifiquement bien vieilli pour un 1983! S’il avait su, il aurait dit de même pour moi 🙂

Nous n’étions pas peu fiers de nous, de voir tous ces yeux qui ne cessaient de jeter un regard avec envie et délectation sur notre bouteille. C’est presque si on pouvait voir de la bave couler de leur bouche :-).

Et mon ami, qui surjouait son service du vin et faisait bien sûr exprès de bien mettre en avant l’étiquette de la bouteille, et le sommelier qui presque se garochait sur nous pour nous faire le service aussi (avec une bouteille aussi chère il pensait aussi avoir le pourboire qui allait avec je suppose!)

Vers la fin de la soirée, nous avions encore du vin. Faut dire qu’à ce prix là on pouvait bien prendre le temps pour… Du coup nous avons fait la fermeture du resto avec 1 femme et deux gars. Ces 3 là n’ont pas arrêté de nous observer et de baver sur notre bouteille. Et surtout leurs yeux nous lançaient par moment des éclairs, l’air de dire « Regarde ce petit couple qui se paye à leur âge une bouteille si chère, je suis sûr qu’ils ne savent même pas l’apprécier à sa juste valeur »

Nous avons fini par faire connaissance avec eux et surtout nous avons appris que Madame fêtait, elle aussi son anniversaire. Voyant qu’ils regardaientt plus que de raison notre Sauternes, nous avons offert un verre de vin à la dame qui était donc née le même jour et mois que moi! Et les gars, me diriez vous? Ben eux………. depuis le début avaient très bien vu, que le sommelier avait laissé encore le verre de vin avec un fond de notre Sauternes. Du coup ils ont demandé s’ils pouvaient l’avoir ! Hey, pas fous les gars!!

Une fois dans la voiture, nous avons bien ri de toute cette soirée haute en couleur.

Merci à toi de m’avoir offert un si beau cadeau qui restera à jamais gravé dans ma mémoire et dans mon palais!

Malheureusement, de cette belle dégustation, il ne me reste que ce petit bout d’étiquette que nous avions demandé trop tard au sommelier. Elle était déjà bien trempée et se décomposait sous l’effet des glaçons et de l’eau froide.

IMG_4342

 

 

commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s